Mango

I'm afraid you misunderstood... I said I'd like a mango.

27 décembre 2006

L'enfer, c'est les autres

   Amusant comme de temps en temps, accès de paranoïa aiguë mis à part, on a l'impression que le monde entier s'est ligué contre vous dans le but de vous jeter à la figure vos échecs, ratés ou bévues. Après une rupture, la sensation est décuplée et le monde extérieur devient un champ de mines émotionnelles qu'il faut savamment contourner pour éviter d'être pulvérisé. Soudain tout vous rappelle l'autre, et le hasard se surpasse pour vous glisser subrepticement sous les pieds les pièges que vous pensiez éviter. Ou ceux que vous n'aviez même pas remarqués.

Je suis reparti de Paris jeudi dernier, le moral dans les chaussettes mais bien décidé à éviter de passer ma journée dans le TGV à broyer du noir. Peine perdue, le destin en avait décidé autrement. Pourquoi a-t-il fallu que je branche la radio en me faisant un café de bon matin ? Et qui était le sombre Iago qui avait insidieusement réglé la fréquence sur Chérie FM ? Un acte aussi misérable rendrait presque la peine de mort acceptable. Je me suis donc retrouvé, les yeux pas encore bien débrumés, à écouter SA chanson. Pas n'importe laquelle, hein, non, la chanson que j'associe toujours à cette chaude nuit d'été il y a quatre ans. Je me suis arrêté net dans mon élan, soudainement privé de toute envie de café, ou de quoi que ce soit d'autre. Une taloche hargneuse bien appliquée pour couper la chique au petit transistor, et je cavalais vers mon métro, direction la Gare de l'Est. Je n'avais pas fait un pas dans une de ces galeries glauques du métropolitain parisien, qu'un violoniste envoyé par Lucifer entamait le thème de Love Story et faisait sangloter son violon. LOVE FUCKING STORY !!! Parmi toutes les pièces écrites pour violon... enfin bref. J'ai accéléré le pas en essayant de fredonner 'viens boire un p'tit coup à la maison' pour enrayer la malédiction, mais c'était trop tard. Trois kilomètres de boyau carrelé plus tard, je me retrouvais sur mon quai à me geler les noix en attendant le train, quand un couple très affairé a cru bon de choisir le même banc que moi pour se lécher leurs amygdales respectives. Pas un des 54 autres sur le quai, non, le mien. Je vous passe les bruits de succion à vous exciter à mort un escargot de Bourgogne, et quand mon quota a été atteint j'ai eu subitement besoin d'un café. Très fort. La fille derrière le comptoir portait le même parfum qu'elle. Je me suis précipité dans le TGV sans commander quoi que ce soit.

Et là, au lieu de me retrouver seul avec mon iPod, il a fallu qu'une adolescente insupportable (non, je ne suis pas asocial, NON je ne hais pas les adolescents... enfin pas tous) dotée d'un minuscule portable vienne perturber ma confortable solitude en s'installant en face de moi dans le compartiment, à grand renfort de gloussements et de minauderies. Quand elle a entamé le jeu des 'non tu raccroches, non, toi, dis-moi encore, tu m'aimes non, on a dit que c'était toi qui raccrochais le premier, non, ihihihihihi, tu es bêêêête, oui je t'aiiime, non TOI tu raccroches en premier', il a fallu que je me fasse violence pour ne pas régler son problème en balançant ledit portable par une des fenêtres du TGV. Rien que d'imaginer la scène je me suis déjà senti mieux.

Quand ENFIN je me suis retrouvé au chaud chez moi, je me suis adonné à mon activité favorite en cas de coup de blues, la lecture de blogs. Wouééééé. Et là, l'ultime coup de massue. Pixie amoureuse transie, Ménille nageant dans le plus pur bonheur conjugal. SI C'EST PAS FAIT EXPRES, CA !!!! Du coup j'ai boudé, je me suis pris un pot de Häagen-Dazs aux noix de macadamia caramélisées et j'ai maté la saison 2 de Spaced. Aux grands maux, les grands remèdes.

Posté par Crocodoc à 19:30 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    bon, j'ai un peu triché, c'est une note écrite le 21 décembre, mais je n'ai jamais pris le temps de la terminer avant aujourd'hui... Voilà qui est fait !

    Posté par Crocodoc, 12 janvier 2007 à 09:36
  • moi je t'aaaaaaaaaimeuuuuuuuu

    Mais :
    1 tu le sais!
    2 oui je sais c'est pas le meme amuuuur!
    3 tu t'en fout un peu car ca ne changera rien!
    en tous les cas quand rien ne va plus...y a les amis..hein dis on est là nous... oui bon a quelques km mais ce n'est que broutilles... l'essentiel n'est pas dans lactel (oui c'est moisi mais c'est vendredi donc permis) mais dans nos tetes et nos coeurs

    Courage mon petit Croc et plein mais alors plein de bisous et a mort les ados attardés!!!
    comme dirais une certaine anais:

    "..Ce mélange de sentiments
    Aromatisé aux fines herbes
    Me fait sourire gentiment
    Et finalement me donne la gerbe !

    Je hais les couples qui me rappellent que je suis seule !
    Je déteste les couples, je les hais tout court !"

    Ps: j'aimerai quand meme bien etre une ado attardée qq fois!

    Posté par cendre, 12 janvier 2007 à 12:02
  • Croco, je t'informe que quand tu crois lire mon blog, en fait tu te plantes, je ne sais pas qui tu lis mais ce n'est paaas moi! ["amoureuse transie"?????!!!! ... wow, molo sur l'häagen-dazs, hein!]
    A part ça, ça ne sert à rien mais je compatis, limite j'ai mal pour toi, on sait tous ce que c'est ...
    Je t'embrasse, prends soin de toi.
    xxx

    Posté par pixie, 12 janvier 2007 à 15:04
  • Et Bonne Année!!!!

    Oui.
    Forcément, y'a comme une envie d'haagen dasz à la frangipane.
    Bécots msieur, que la force tout ça avec toi tout ça

    Posté par sacroute, 12 janvier 2007 à 20:00
  • Cendre > merci beaucoup ! je t'embrasse fort

    Pixie > oh la menteuuuuse, juste avant Nöël le coup du Playmobil, des mandarines etc, c'était pas tout mignon et ça sentait pas la romance ?? Bon, bon, je me tais. Mais le Macadamia Nut Brittle ça aide bien quand même...

    Sacroute > Ah ben merci beaucoup mamzelle. Le Croco reprend du poil de la bête, le retour va être fracassant. Bises !

    Posté par Crocodoc, 16 janvier 2007 à 10:33
  • Tous ensemble, contre les couples, tous ensemble, contre les couples !

    Tu noteras quand même qu'on est pas tous à éditer des notes pleines d'amours et de petits zoziaux qui chantent hein Mais à vrai dire, je me mets complètement à ta place : de toute façon en sortant de rupture, le cerveau se met en mode "masochiste", et c'est comme si nos sens se décuplaient pour nous rappeler l'autre.
    Je me souviens avoir été complètement traumatisé pendant des années (et même encore... sensible) quand je voyais une voiture immatriculée 59 sur la route. Ah j'en ai descendu du regard, de ces putain de bagnoles immatriculées dans le Nord !! lol
    Ma seule satisfaction depuis que je me suis fait larguer, c'est que je peux me rechanter "Je haaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiis les couples qui me rappellent que je suis seul(e)" (Ouais, Cendre a raison).
    Bon courage et à bientôt, ici ou là !

    Posté par Ventdelune, 18 janvier 2007 à 08:30
  • Et m*** !...

    Je sais, cette note n'est pas de la toute première actualité (un mois aujourd'hui) mais j'avoue que je ne l'avais pas encore lue.

    Je suis vraiment, vraiment... désolée. Car contrairement à Pixie, tu ne t'es pas trompé en lisant mon blog, je nage bel et bien dans le bonheur conjugal. Hélas, je sais que ce n'est pas le lot de tout le monde... et donc, oui, je fais partie du grand complot mondial d'agression des tout-juste-rompus à coups de zoziaux qui chantent.

    Que faire ?... Je ne peux que te souhaiter une très bonne année 2007 (on a le droit, encore trois jours), meilleure en tout cas que la fin de la précédente, et t'envoyer mes pensées les plus émues... Courage, Crocodoc, le temps fait tout... (Si facile à dire.)

    Posté par Ménille Avénale, 28 janvier 2007 à 19:24
  • Vent > ouais parfaitement. J'apprécie ton soutien, camarade. A mort les petits zoziaux.

    Ménille > merci beaucoup. Si, si.

    Posté par Crocodoc, 29 janvier 2007 à 07:36

Poster un commentaire